La transmission de son entreprise est, contrairement à une idée largement répandue, une étape normale de la vie de l’entrepreneur, comme le sont sa création et son développement. Il consacre un peu de temps à son démarrage, beaucoup à son évolution et curieusement pratiquement pas à sa transmission. Fatigué, il pense plus volontiers à son départ en retraite qu’à préparer son entreprise à être transmise dans de bonnes conditions, tant pour lui que pour elle. Alors que cette étape est indispensable car, avec des retraites faibles, l’entreprise est parfois le seul bien composant son patrimoine en plus de son logement. Or, la valeur d’une entreprise peut varier très fortement en fonction de son état économique, son niveau technologique, sa structure humaine, sa situation juridique, la composition de son actif et de son passif, etc. De plus, certains entrepreneurs ne conçoivent pas l’entreprise en dehors d’eux-mêmes, la considérant comme un membre de leur corps ou le prolongement de leur esprit, alors qu’elle est en réalité un être juridique à part. C’est l’erreur la plus grave des artisans, la plus fréquente chez les commerçants étant l’absence souvent totale d’anticipation. “Quelques Principes pour la bonne Transmission de votre Entreprise”